China – Tibet

China - Tibet dans Album photo drapeau-grande-bretagne While Serko could not cross Tibet, we still had the required permits so we did not want to waste this opportunity to visit the wonders of the roof of the world.  The rail link from Xining to Lhasa – the highest in the world – made a round trip possible.  On Thursday 4th July, the whole family and our Tibetan guide Tsering headed for the station at 21:00.  After two passport and Tibet Permit checks, we were allowed on the platform at 22:30.  This was a total chaos, everyone trying to arrive first to the coach… despite having numbered seats!  The train departed on time at 23:10, for a long ride (about 24 hours) and a harder night without sleepers, as we had to buy 3rd class tickets (hard seaters) for lack of anything else.  Agnes was not happy at all, but we made it, without any headache at the high pass (Tangga La, 5072m altitude).  Arrived in Lhasa at 22:30 on Friday, we were only a couple of passport and Permit checks away from a good night in our hotel.   At last!

The next day was spent in Lhasa, visiting the Potala palace with Thupten, our new guide for Tibet, who was very knowledgeable.  This palace used to be the residence of the Dalai-lama, and despite being empty now, is still a very interesting place to visit for its architecture, the wealth of the Buddhist decorations (Agnes counted more than 4000kg of gold) and the mystic of this high place of Tibetan Buddhism.  We spent the afternoon leisurely walking in the old town of Lhasa, notably on the Barkhor, the pilgrim circuit around the Jokhang temple.  Watching Tibetan pilgrims in all sorts of traditional costumes prostrating in front of the temple was very impressive.

The rest of our stay in Tibet is a five day tour towards Mount Everest with a minivan.  On the way, we crossed several passes above 5000m all with prayer flags, saw a wonderful turquoise lake, many beautiful valleys with yellow colza fields and snow or ice covered peaks in the background, green plateaus with yack or sheep herds watched by nomad famers, etc.  We stopped one night in Gyantse to visit the Kunbun monastery and its great 15th century stupa (still original).  A walk in the Tibetan old town, one of the few still preserved from Chinese modernisation, was like a time travel back to the 19th century!

The 9th July was the big day, with a 100km drive on a dirt road to reach Rongbuk Monastery and the Everest North Face Base Camp (EBC).  The bumpy ride was longer than 4 hours, and the view fully dependant on the weather… which had been rather overcast the previous days.  But we were extremely lucky, and got to see a cloudless North Face.  Agnes was already convinced that this trip to Tibet was a good idea (despite the train ride) and all the children go to appreciate the highest mountain in the world.  To avoid any altitude sickness, we had decided to skip the night at 5200m and return to our hotel at Shegar, 900m below.  Although we did not trek or climb anything that day, the round trip on the Everest dirt track for nearly 9 hours felt like a full mountain climb, hence we were all very pleased and tired once back at the hotel.

Two more days driving back to Lhasa, at average 40km/h due to the check-points every 50km, via Shitgatse, the second largest town in Tibet with its famous monastery.  We could not visit too many monastery in Tibet to avoid boring the children, so we skipped this one too, but had a great walk in the old town, through the market and under the fully renovated (rebuilt 5 years ago) Shitgatse palace, a small copy of the Potala with nothing in it!

Our last afternoon in Lhasa was another great walk in the old town, to take in the mystic atmosphere on the Barkhor prior to heading back to Xining.  The return train ride was much more comfortable, in a 2nd class cabin (hard sleeper) just for ourselves.  Arrived in Xining after a good night sleep, we were all very enthusiastic about resuming our trip with Serko via the Silk Road.  Tibet was a good break for everyone’s morale.

 

Chine - Tibet
Album : Chine - Tibet

25 images
Voir l'album

 

drapeau-francais dans Chine Serko ne pouvait pas traverser le Tibet, mais nous avions encore les permis nécessaires, et ne voulions pas perdre cette opportunité de visiter les merveilles du Toit du Monde!  La voie ferrée de Xining à Lhassa – la plus haute du monde – nous permettait de faire le voyage en boucle.  Alors jeudi 4 juillet, toute la famille et Tsering notre guide tibétain partent en taxi vers la gare à 21h.  Après deux contrôles de passeports et Tibet Permit, nous voilà autorisés à rejoindre le quai à 22h30, dans un chaos total, chacun cherchant à arriver premier au wagon, malgré les places numérotées!  Départ à l’heure à 23h10, pour un long voyage (environ 24 heures) et une nuit encore plus dure sans couchettes, comme nous avions dû prendre des billets de 3e classe (hard seaters), les seuls disponibles.  Agnès n’était pas contente du tout, mais nous avons survécu sans même un mal de tête au col élevé (Tangga La, 5072m d’altitude).  Arrivés à Lhassa vendredi à 22h30, il ne nous restait plus que quelques contrôles de passeport et Permit pour atteindre notre hôtel et une bonne nuit.  Enfin !

Nous avons passé samedi à Lhassa, d’abord pour la visite du Palais du Potala avec Thupten, notre nouveau guide pour le Tibet, très cultivé et agréable.   Le Potala était la résidence du Dalai-lama, et bien que maintenant vide, reste très intéressant à visiter pour son architecture, la richesse des décorations Bouddhistes (Agnès a compté plus de 4000kg d’or) et la mystique de ce haut lieu du Bouddhisme Tibétain.  Après-midi à déambuler tranquillement dans les rues de la vieille ville de Lhassa, notamment sur le Barkhor, le parcours des pèlerins autour du  temple Jokhang.  Regarder ces pèlerins habillés de costumes traditionnels se prosterner à plat ventre devant le temple est très impressionnant.

Le reste de notre voyage au Tibet fut un tour de cinq jours vers le Mont Everest en minivan.  Nous avons franchi de multiples cols au-dessus de 5000m tous avec leurs drapeaux à prière, vu un magnifique lac turquoise, beaucoup de jolies vallées avec champs de colza jaunes et pics enneigés en arrière plan, de verts plateaux avec troupeaux de yacks ou moutons gardés par des bergers nomades, etc.  Nous avons fait une halte à Gyantse pour visiter le monastère Kunbun et son superbe stupa Tibétain du 15th siècle (encore original).  Une promenade dans la vieille ville Tibétaine, l’une des rares encore préservées de la modernisation chinoise, fut comme un voyage dans le temps vers le 19e siècle!

Le 9th juillet était le grand jour, avec une piste de 100km pour atteindre le monastère Rongbuk et le camp de base de la face nord de l’Everest (EBC).  Le voyage chaotique dure plus de 4 heures, et la vue dépend bien-sûr de la météo … les précédents jours plutôt couverts ne présageant rien de bon.  Mais nous fûmes extrêmement chanceux et virent la face nord sans un nuage.  Magnifique, comme le montrent imparfaitement les photos.  Agnès avait déjà révisé son jugement sur ce voyage au Tibet (malgré l’aller en train) et tous les enfants purent apprécier la plus haute montagne du monde à sa juste mesure.  Pour éviter le mal d’altitude, nous voulions éviter la nuit à 5200m donc retournèrent à notre hôtel à Shegar, 900m plus bas.  Même si nous n’avons ni randonné, ni grimpé ce jour, l’aller et retour à l’Everest, avec près de 9 heures de piste, nous donnait l’impression de revenir d’une course de montagne, fatigués mais heureux de retrouver l’hôtel.

Deux jours de plus pour rentrer à Lhassa, à 40km/h de moyenne à cause des check-points tous les 50km, et une halte à Shitgatse, la seconde plus grande ville du Tibet, et… son fameux monastère.  Nous ne pouvions pas visiter trop de monastères au Tibet, pour ne pas ennuyer les enfants, donc nous avons aussi passé celui-là,  mais firent une agréable promenade dans la vieille ville, par le marché et sous le palais de Shitgatse complètement rénové (c’est-à-dire reconstruit il y a 5 ans), une petite copie du Potala sans rien à l’intérieur !

Pendant notre dernier après-midi à Lhassa, nous marchons à nouveau dans la vieille ville, pour bien nous imprégner de l’atmosphère mystique sur le Barkhor avant de repartir à Xining.  Le train du retour fut bien plus confortable, en couchette 2nde classe (hard sleeper) avec un compartiment de 6 juste pour nous.  Arrivés à Xining après une bonne nuit de sommeil, nous étions tous enthousiastes de reprendre la route de la Soie avec Serko.  Le Tibet fut très bien pour remonter le moral de toute la famille.

 


2 commentaires

  1. Bouges dit :

    Quel dommage d’être restė au camp de base par ce beau temps, Benoît ?
    On sent tellement votre plaisir d’être là, devant l’Everest’.

  2. Lassara dit :

    Bravo, nous sommes très admiratifs, quelle aventure!
    Je comprends bien la réticence d’Agnès au départ et la fierté de tous au final d’avoir quand même pu profiter du toit du monde…
    Nous abordons la partie « mer/îles » de notre voyage et allons embarquer pour Ko Samui dans le golf de Thaïlande. Nous vous embrassons tous les 6, les 6 Lassara

Répondre

Manonmayotte |
Doenamriquelatine |
Daviswilson4 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Claireetxaviereninde
| Flyinguniverse2
| Vol avec james